Conseils diététiques généraux de la médecine ayurvédique

Pour les novices qui la découvrent, sachez que l’ayurvéda est une médecine traditionnelle d'origine indienne. Le terme “Ayurvéda” veut dire “connaissance de la vie ou de la longévité”. Comme toute médecine, elle traite de plusieurs objets allant des organes aux aliments ; elle classe ces derniers selon leur énergie, leur goût et leur action post-digestive. La médecine ayurvédique se veut une méthode préventive qui entend pouvoir l'organisme en nutriments aux énergies saines, pour le maintien de la santé.

Les principes de la diététique ayurvédique

La médecine ayurvédique est basée sur un principe d’individualité ; c’est dire que deux individus ne sauraient avoir un même régime alimentaire puisque n’ayant pas les mêmes besoins énergétiques. Un seul régime est spécifiquement adapté à corriger les déséquilibres de l’organisme d’un individu. Afin de déterminer parfaitement le régime alimentaire qui lui convient, l'individu doit savoir et comprendre ses besoins en nutrition.

En se reposant sur la science des six goûts, la diététique ayurvédique se différencie de la diététique occidentale qui met insiste sur la composition moléculaire des aliments. Ainsi, chaque aliment et chaque plante possède une saveur, une énergie et une action post-digestive. La saveur se définit par le goût (doux, salé, acide piquant, amer, et astringent), l'énergie représente la température à laquelle l’aliment est pris (chaude ou froide) et l'action post-digestive est ce que l'aliment apporte comme nutriments à l'organisme.

Il est indiqué de se faire suivre par un diététicien ayurvédique, car la consommation de certains aliments peut causer un déséquilibre des doshas (humeurs biologiques). En effet, il existe trois doshas (le dosha pitta, le dosha vata et le dosha kapha) qui ont une combinaison unique chez chaque individu. Dans l’ayurvédisme, le déséquilibre des humeurs ou doshas peut entraîner des maladies.

6 conseils d’ordre général pour votre régime ayurvédique

Ces règles d'or sont les principales règles de la doxa ayurvédique.

La diète ayurvédique traite autant de l’art de fournir des nutriments à son corps que l’en priver ; ses conseils portent également sur les bienfaits du jeûne. Le jeûne n’est pas qu’une pratique spirituelle. Cette médecine recommande vivement les jeûnes intermittents, courts. Elle enseigne par exemple comment jeûner un jour (voir https://sagessesante.fr/jeune-intermittent/")est un moyen de prévention contre les déséquilibres chimiques et hormonaux du système digestif. Après un jeûne, il est conseillé de prendre des fruits une demi-heure avant le repas.

Les parfaits aliments

Les aliments biologiques sont à privilégier dans le régime ayurvédique. Ils permettent au corps d'éviter les résidus possibles d'engrais ou de pesticides. Aussi, mieux vaut préférer les aliments frais comme les fruits et les légumes. Certains aliments considérés comme “vides” à cause de leur absence de nutriment sont également déconseillés (la farine blanche, produits raffinés ou transformés). Tous les produits stimulants comme le tabac, l’alcool, le chocolat, le café, les sodas, le thé et autres sont à consommer avec modération. Les protéines animales comme les viandes rouges qui sont riches en graisses saturées doivent également être réduites pour faciliter la digestion.

Attention aux contre-indications

Bien que la médecine ayurvédique prône une alimentation saine et naturelle, elle met également l'accent sur les dangers encourus dans les cas particuliers par exemple de grossesse, d'allergies (à certains aliments naturels, compléments alimentaires, plantes phytothérapeutiques ou arômes thérapeutiques).